Cabinet virtuel du DR LEVY Joel
Chirurgie Intime

Les interventions possibles au niveau de la vulve sont nombreuses, on distingue:

La Nymphoplastie (labiaplastie)  ou réduction des petites lèvres :
Les femmes qui présentent des petites lèvres tombantes peuvent être gênées dans la vie quotidienne (irritation) et dans leur vie sexuelle. Il est possible de corriger cette disgrâce chirurgicalement.

L’intervention se fait en ambulatoire. Sous anesthésie générale courte. La zone est aussi anesthésiée localement pour diminuer la douleur post-opératoire.
En position gynécologique, l’excès des petites lèvres est réséqué après mise en tension, par des pinces. Une hémostase rigoureuse est réalisée. La suture est réalisée avec un fil de chirurgie lentement résorbable.
Les suites sont peu douloureuses, même si la marche est gênante les premiers jours.
Il est préférable de porter des vêtements légers et des dessous en coton. La jupe est préférable au pantalon les premiers jours.
Les points de sutures se résorbent, il n’y a pas de fil à retirer.
Les douleurs diminuent à partir du 10ème jour.
Les rapports sexuels sont possibles après diminution des douleurs après un mois et demi.
Il faut bien sécher (désinfection puis sèche cheveux) après la douche quotidienne pour éviter une macération et après chaque passage aux toilettes.
Il faut contacter votre chirurgien si une douleur apparaît ou une odeur désagréable, pour écarter une complication de la chirurgie intime.
· LES COMPLICATIONS
- Hématome et saignement : rares, habituellement évités par une bonne hémostase
(cautérisation) de la petite artère au sommet de la lèvre.
- Désunion, c'est-à-dire réouverture de la cicatrice. C’est une complication possible
compte tenu de la possibilité de macération. Cette complication est prévenue par une
suture en plusieurs plans. Si elle survient la cicatrisation met plusieurs semaines et il
faut ré-intervenir pour faire une nouvelle suture. Complication rare mais non
exceptionnelle (environ 7 % dans la plus importante étude publiée).
- Infection de la cicatrice, habituellement bien prévenue par une hygiène corporelle
correcte et des soins locaux quotidiens (2 fois par jour).
- Le défaut de cicatrisation ou cicatrice inesthétique sont rares.
- Douleur résiduelle, s’atténue dans le temps, à défaut une prescription de crème
antalgique diminue les symptômes.
- Il y a un risque théorique de voir diminuer la sensibilité érogène de cette zone, mais
cette sensation est rare et transitoire.
- De même, des douleurs lors des rapports sont décrites généralement de manière
transitoire. Elles sont présentes dans 2/3 des cas, le premier mois.
(source fiche pdf d'information de la société française de chirurgie plastique et esthétique)

La nymphoplastie, chirurgie des petites lèvres est une opération simple de
chirurgie réparatrice, elle comporte peu de complication, à condition de respecter les règles d’hygiène élémentaires.

Injection dans les grandes lèvres :
Des aspects de manque de remplissage des grandes lèvres peuvent être traités par injection de produit résorbable ou par greffe de tissu adipeux

Plastie abdominale : voire chirurgie de l'abdomen ou abdominoplastie, elle permet souvent après des grossesses de retirer l'excès cutané et graisseux au prix d'une cicatrice.

Chirurgie du Mont Venus : Son aspect "osseux" ou au contraire volumineux peut aussi parfois être traité;

Fiche d'information chirurgicale ici

MAJ : janvier 2017